A propos d'une information bidon sur le Reiki...



Secte et Reiki ?

 

Une interview quelque peu malveillante à l’égard du « Reiki, assimilé à une secte ou à un mouvement sectaire », a été diffusée sur TF1, mercredi 24 janvier 2007, dans la « grand messe du 20 heures ». Comme depuis de nombreuses années, la « liturgie » en était assurée par Patrick Poivre d’Arvor qui est, certes, un très bon journaliste, mais hélas trop longtemps égaré sur une chaîne de télévision culturellement infirme et cultuellement dévouée aux diverses chapelles des pouvoirs en place et de la sur-consommation, jusqu’à en devenir la représentation moderne des Marchands du Temple. Ce ne serait pas si grave – y’à qu’à pas regarde TF1 ! – si PPDA s’était offert le luxe de vérifier la source de ses informations… surtout quand il ne connaît rien au sujet que lui proposaient ses reporters !

 

Que dire devant tant de conneries ?

 

Pourtant la dame interviewée, semblait charmante et pleine de bonne volonté. Certainement pensait-elle sincèrement aider le monde en dénonçant… quoi, au fait ?

Des dérives ? Très bien.

Qu’elle soit habité par le syndrome de « Zorro sauve le monde », libre à elle.

Qu’elle dénonce ? Rien à redire.

Mais alors pourquoi dénoncer en bloc une approche, une technique, un outil de développement individuel… quand une personne mal intentionnée en fait un mauvais usage ?
Ne confondrait-elle pas
le sujet – la technique, l’outil, l’approche de développement individuel –
et l'objet – la personne qui utilise ladite technique pour mal agir ?

 

De plus, elle dénonce exclusivement ce qui va mal dans le domaine des « thérapies complémentaires ». Je lui fais alors une proposition : qu’elle élargisse sa réflexion à des domaines aussi variés que la réparation automobile, la plomberie, l’assurance, la médecine, voire le monde des traders, la politique ou la publicité… autant de domaines où nous assistons quotidiennement à des « dérives » sans pour autant les considérer comme des sectes !


Dénoncer la « secte des médecins » ou la « secte des dépanneurs d’électroménager » ça aurait de la gueule, non ?
C’est pas du jeu ! Y’a triche !
Je demande que chaque fois qu’un garagiste ou un plombier est démasqué dans ses escroqueries, ce soit toute la secte des garagistes ou des plombiers qui soit vilipendée.

 

Plus sérieusement, je préfère parler du Reiki ; je connais mieux que la plomberie.

 

Il est impossible (je dis bien IMPOSSIBLE) de soumettre quiconque par le Reiki… à moins que la personne ne soit prête à se livrer « corps et âme » à quelqu’un, à un Maître, à un groupe, à une philosophie ou une religion. Si elle entre dans une secte ou en religion, ce n’est pas le Reiki qui la forcera à faire quoi que ce soit contre son grès, mais son désir de se soumettre ou de se retrouver au sein d’une nouvelle « famille ».

 

La Voie du Reiki, tout comme le cheminement de vie avec une technique ou une autre de développement individuel, ne porte pas en elle les chaînes de la soumission ; c’est l’état d’esprit avec lequel on aborde une approche de développement individuel qui, la plupart du temps, fait le comportement de victime.

 

Quand telle personne indélicate, tel thérapeute véreux, tel personnage escroc dans l’âme demande – voire oblige – ses « clients » à se soumettre à l’inacceptable, se demande-t-on si ce personnage douteux aime manger des pâtes au beurre ou du bœuf Mironton ?

La question est bizarre, non ?

Pourtant, en déduit-on que toutes les personnes qui aiment les pâtes au beurre ou le bœuf Mironton sont des escrocs ou des thérapeutes véreux ?

 

Et enfin, pour répondre à l’affirmation que ce reportage de TF1 tentait de faire accroire, expliquant doctement que le Reiki n’a aucune validité et qu’il n’existe aucune recherches scientifiques sur le Reiki, je renvois toutes les personnes mal informées à ces quelques informations et sources – attention, c’est long ! :

 

- En Suisse, l’efficacité du Reiki est reconnue par des caisses maladies qui remboursent les traitements Reiki, pour autant que le thérapeute soit agréé par la caisse maladie. Il s’agit entre autres du Groupe Mutuel, qui comprend 15 mutuelles, de Intras, de SWICA, de la Caisse Vaudoise et de Supra.

Pour de plus amples renseignements, contactez en Suisse :

- ASCA - Fondation pour la reconnaissance et le développement des thérapies alternatives et complémentaires - 72, Boulevard St Georges - CP 5325 - 1211 Genève - Tél. 022 328 18 88

- RME - Registre de médecine empirique - CP 158 - 4011 Basel - Tél. 0900 57 65 85

- Le groupe Mutuel - 5, rue du Nord - 1920 Martigny - Tél. 0848 803 111

- INTRAS - 10, rue Blavignac - 227 Carouge - Tél. 022 827 92 92

- SWICA - 39, Boulevard de Grancy - 1006 Lausanne - Tél. 0211613 04 04

- La Caisse Vaudoise - 11, rue de Carojine - CP 288 - 1001 Lausanne - Tél. 021 348 25 11

- SUPRA - 35, Chemin de Primerose - 1000 Lausanne - Tél. 021 614 54 54

 

- Aux Etats Unis, des institutions hospitalières très officielles proposent des séances de Reiki à leurs patients. En voici quelques exemples : Tucson Medical Center, en Arizona, Portsmouth Regional Hospital dans le New Hampshire, l’hôpital universitaire du Michigan à Ann Harbor, Columbia Presbyterian Medical Center à New York et Marin General Hospital au nord de San Fransisco. Dans ces lieux, le Reiki est présenté comme une technique permettant de réduire le stress, de favoriser la relaxation et d’augmenter ainsi la capacité du corps à se guérir. Il existe également aux Etats Unis une association reconnue d'infirmières qui pratiquent le Reiki : la RNRC dont le siège se trouve en Pennsylvanie. 

La suite sur : http://www.reseauproteus.net/fr/Actualites/Nouvelles/Fiche.aspx?doc=2004060900

 

- Une étude cas-témoin à double insu, menée pendant six semaines auprès de 45 personnes âgées de 19 à 78 ans, tend à démontrer que le Reiki permettrait de réduire les symptômes de la dépression et que ses effets se feraient sentir jusqu'à un an après les traitements. Fait particulier, tant le Reiki pratiqué en personne que le Reiki à distance semblent avoir donné des résultats positifs.

Tous les détails de cette observation sont disponibles sur le site Internet :

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15154152?dopt=Abstract

Shore AG, Long-Term Effects of Energetic Healing on Symptoms of Psychological Depression and Self-Perceived Stress, 2004 May-Jun;10(3):42-8.

L'étude complète est à consulter dans la revue : Alternative Therapies, May/June, Vol. 10, No 3, 2004, pp 42 à 48.

 

- A l’Hôpital Régional de Portsmouth (New Hampshire - USA), on utilise le Reiki depuis 1995. Le programme de soins Reiki fut mis au point et entrepris par une infirmière et Maître Reiki : Patricia Alandydy. A ce jour, on a donné dans cet hôpital plus de 8000 traitements. Dans le même temps, d’autres hôpitaux ont intégré le même type de pratique du Reiki.

Article original dans son intégralité : in site www.pamelamilesreiki.com.

Le site propose par ailleurs documents et articles sur le Reiki dans le milieu médical, et même un questionnaire pour tous les praticiens Reiki qui désirent témoigner de leur expérience en milieu médical ou hospitalier. On peut joindre Pamela Miles sur sa boîte aux lettres électronique : info@pamelamilesreiki.com

 

- Le Dr Luca Barberis, de l’Université de Gènes en Italie (Spécialiste en chirurgie cardiaque et Maître Reiki), a donné une conférence sur le Reiki et ses effets constatables le 29 mai au 2 juin 1996 aux 3e Colloque Européen de l’ethnopharmacologie (les actes complets sont disponibles à la Société française d’ethnopharmacologie – Ed. Erga édizioni 1999). Pour retrouver une large part de cette communication, dans un vocabulaire accessible aux scientifiques et en anglais, voyez le site Internet : http://www.cix.co.uk/~stuv/Luca2.htm

 

- « Bases scientifiques de la guérison énergétique spirituelle »

Deux articles parus dans la Revue « Swiss Medical Forum » des 22 & 29 mai 2002,

par le Dr. Jakob Bösch, Médecin Chef, Service Externe de Psychiatrie, à l’Hôpital Cantonal de 4101 Bruderholz (BL), Suisse.

Consultables sur le site Internet : http://www.medicalforum.ch/set_archiv_f.html

 

- Nature's Own Research Association

Nature’s Own Research Association,

P.O. Box 5101,

Dover, NH 03821, USA,

Tel. : 603-742-3789

Courriel : JOschman@aol.com

Site Internet : http://www.energyresearch.bizland.com/

Jim Oschman, qui dirige cette association américaine, est un des rares scientifiques conventionnel qui s'intéresse, d’un point de vue scientifique, à comprendre les différentes médecines complémentaires et alternatives. On trouve ses articles - en anglais - sur les mécanismes physiologiques et biophysiques impliqués dans différentes approches thérapeutiques sur son Internet.

 

- . Reiki avec des survivants de torture à Sarajevo

par Pat Kennedy, Infirmière et Maître Reiki

. Working with survivors of torture in Sarajevo with Reiki

by Pat Kennedy, RGN, SCM, BSc, Reiki Master –

Courriel : pat@kennedyp.fsbusiness.co.uk

Publié in : Complémentary Therapies in Nursing and Midwifery (2001) 7, 4-7

Copyright : Harcourt Publishers Ltd.

 

-. Utilisation de médecines complémentaires en unité de soins péri-anesthésique (salle de réveil)

par Barbara Scales, infirmière

Selon l’auteur, Barbara Scales, « cette étude de cas démontre l’efficacité de différentes méthodes de thérapies holistiques (dont le Reiki), utilisées durant la période péri-anesthésique pour réduire le stress et la douleur ».

. CAMPing in the PACU : Using Complementary and Alternative Medical Practices in the PACU

by  Barbara Scales, RN, CCRN

PACU Nurse at the Harrison Center Outpatient Surgery – Syracuse – N.Y. USA

Adress : Barbara Scales – Box 723 – Tully – N.Y 13159 - USA

Publié in : Journal of PeriAnesthesia Nursing, Vol.16, N°.5 (October), 2001 : pp 325-334

Copyright : American Society of PeriAnesthesia Nurses 1089-9472/01/1605-0005835.00/0 - Doi : 10.1053/jpan.2001.27622

 

- Cet essai compare la douleur, la qualité de vie, et l’utilisation d’analgésiques dans un échantillon de 24 patients souffrant de douleur liée au cancer, qui ont reçu soit un protocole standard d’opiacés et repos (groupe A) , soit un protocole standard d’opiacés plus Reiki (groupe B)…

. A Phase II Trial of Reiki for the Management of Pain in Advanced Cancer Patients

by  Karin Olson, John Hanson, Mary Michaud

Faculty of Nursing and International Institute for Qualitative Methodology (K.O.), Univezrsity of Alberta ; Alberta Cancer Board (J.H.) ; and Cross Cancer Institute (M.M.) – Edmonton – Alberta – Canada

Copyright : US Cancer Pain Relief Committee – Published by Elsevier Inc. 2003

Ref. J Pain Symptom Manage 2003 ; 26:990-997

Disponible chez : Karin Olson – International Institute for Qualitative Methodology – 6.10 University Extension Center – 8303 112 street – University of Alberta – Edmonton – Alberta T6G2T4 – Canada

 

- Plusieurs centaines de publications scientifiques – en anglais - concernant de près ou de loin l’étude des effets sur diverses situations médicales du « Therapeutic touch », du Reiki, de la « thérapie spirituelle » et des médecines alternatives, sont à consulter sur le site Internet :  http://www.ncbi.nlm.nih.gov/.

Entrez le mot : Reiki, puis cliquez sur : PubMed. Il s’agit du site Internet de la National Library of Medicine, qui dépend du National Center for Biotechnology Information, l’organisme référence du gouvernement américain pour tout ce qui concerne le monde médical et la santé publique :

National Center for Biotechnology Information
National Library of Medicine
8600 Rockville Pike - Building 38A
Bethesda, MD 20894 – USA

Courriel : info@ncbi.nlm.nih.gov

 

- … Et aussi ces quelques références de documents publiés ou en cours de publication :

 

. Brewitt, B., Vittetoe, T., Hartwell
The efficacy of Reiki hands-on healing: improvements in spleen and nervous system function as quantified by electrodermal screening.
Paru dans : Alternative Therapies 1997 July; Vol.3. No.4.

A commander à : Altenative Thérapies - P.O. Box 627 - Holmes, PA 19043-9650 – USA

Site Internet : http://www.alternative-therapies.com

Milton, G., & Chapman, E.
The benefits of Reiki treatment in drug and alcohol rehabilitation programs.
Pathways to healing: Enhancing Life Through Complimentary Therapies, Conference Proceedings 1995 September; 24-25.
A commander à : Royal College of Nursing Australia, Canberra

Courriel : canberra@rcna.org.au

Site Internet :  http://www.rcna.org.au

 

Schlitz, M., Braud, W.
Reiki-Plus natural healing: an ethnographic/experimental study.
PSI Research 1985 Sept./Dec.; 4(3-4) 100-123.
A commander à :
The Mind Science Foundation - 117 West El Prado Drive - San Antonio, Texas 78212 – USA – Tel. (210) 821 6094

Courriel : info@mindscience.org

Site Internet : http://www.mindscience.org  

 

Thorton, L.
A study of Reiki, An energy field treatment, using Rogers' Science. Part I and II
1996 Winter; Vol. VIII, No. 3.
A commander à : Lucia Thorton - 12592 Valley Vista Lane - Fresno, CA 93720 - USA
Courriel :
lucia_marie_thornton@CSU.fresno.edu

 

Wetzel, W.
Reiki Healing: a physiologic perspective.
Paru dans : Journal of Holistic Nursing 1989; Vol.7, No. 1 47-54.

Site Internet pour commander : http://jhn.sagepub.com

Adresse postale : AHNA - P.O. Box 2130 - Flagstaff, AZ 86003-2130 – USA

Courriel : info@ahna.org - Tel. (800) 278-2462
Disponible aussi chez : Wendy Wetzel - 452 Dahlia Street - Fairfield, CA 94533 - USA

 

*

 

... et enfin, lorsque sur Internet on demande « Reiki research », on obtient un peu plus de 500.000 pages !… et ce, quel que soit le moteur de recherches.

 

On m’accordera que pour une thérapie complémentaire qui n’a aucune validité et reconnaissance officielle scientifique, le Reiki est quand même observé de bien près. Mais voilà, ce n’est pas en France, c’est aux Etats unis et au Canada…

Comme c’est grand l’Atlantique… dix ans pour le traverser.

 

Courage, dans quelques années, le Reiki – comme bien d’autres approches de santé complémentaires et de développement individuel – seront intégrées et plus personne ne comprendra qu’on puisse les mettre en doute… un peu comme l’Acupuncture, la Phytothérapie, l’Ostéopathie, la PNL, l’Analyse Transactionnelle, voire la Psychanalyse… ou même, dans un autre genre, la Communauté Européenne, l’Ecologie ou le vote des femmes en leur temps.

 

Notre pays est ainsi fait que ce qui est nouveau dérange et se voit suspecté de diaboliques projets.

 

Message personnel à mes confrères journalistes : quand vous voulez parler de sujets que vous ne connaissez pas, invitez donc les personnes idoines, rencontrez les bons interlocuteurs, ou au minimum, proposez un contre-point à vos accusations. Et, de grâce, lorsque vous vous ferez arnaquer lors de votre prochain problème de plomberie, n’en déduisez pas que la secte des SOS-plombier a encore frappé !

 

Et comme on dit dans ce cas là : à bon entendeur, salut !

 

Ronald Mary

ronaldmary@hotmail.fr

 

 







Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :